Quand vouloir être parents devient un combat

Il y a un an et demi avec mon compagnon nous avons décidé qu’il était temps d’avoir un mini nous, mais malheureusement la vie en a décidé autrement. En mars 2015 après m’être inquiété de ne plus avoir de règle depuis 4 mois sans être enceinte bien sûr je consulte ma gynéco, je fais une batterie d’examen et nous consultons en PMA le verdict tombe : je suis en insuffisance ovarienne prématurée, ce qui signifie que je n’ai plus aucune réserve ovarienne. Notre seul espoir de devenir parents est donc le don d’ovocytes.

Le don d’ovocytes est très peu connu en France et donc encore trop rare (nous sommes 900 couples pour 450 dons en 2015).

474x120-email-femme

Le don consiste en une ponction d’ovocytes après stimulation de l’ovulation, il est précédé de la réalisation d’examens sanguins permettant de vérifier l’absence de maladies transmissibles chez la donneuse.

Quelles sont les conditions pour être donneuse :

  • Avoir entre 18 et 37 ans.
  • Etre en bonne santé.

Depuis octobre 2015 il n’est plus nécessaire d’avoir déjà eu un enfant pour pouvoir donner.

Qui sont les receveuses :

Les couples qui ne peuvent pas voir d’enfant car la femme :

  • n’a naturellement plus d’ovocytes,
  • ses ovocytes présentent des anomalies,
  • elle a subi un traitement qui a détruits ses ovocytes,
  • elle risque de transmettre une maladie génétique grave à son enfant.

Le couple receveur doit être en âge de procréer. Les démarches se font dans un cadre légal strict d’assistance médicale à la procréation.

Le don et la loi

Le don est encadré par la loi de bioéthique du 6 août 2004 modifiée en 2011 (comme pour tous les dons d’éléments du corps humain). Il se fait dans un centre autorisé par des praticiens compétents.

 Le don est volontaire, gratuit et anonyme.

Le don relationnel croisé

Confronté à la longueur des délais liés à l’attente de dons, un couple peut gagner du temps en recrutant lui-même une donneuse dans son entourage.

En vertu du principe d’anonymat, les ovocytes de cette donneuse ne seront pas attribués au couple recruteur mais accroitront la ressource ovocytaire du centre et allègeront ses délais.

Le couple bénéficie en contrepartie d’un raccourcissement de son propre temps d’attente. Le gain de temps est variable, parfois très significatif.

La majorité du recrutement des donneuses réalisé en France est aujourd’hui relationnel.

Déroulement du don

La première étape consiste en :

  • l’information,
  • le consentement,
  • le bilan préalable,
  • l’entretien psychologique.

Deuxième étape :

  • stimulation ovarienne,
  • surveillance attentive pendant la période de stimulation,
  • le prélèvement des ovocytes.

 gametes

A la suite du prélèvement, les ovocytes sont confiés au laboratoire pour la réalisation de la fécondation in vitro.

  Pour conclure, le don d’ovocyte est un acte de générosité qui offre des chances de grossesses pour des couples en difficulté.

Pour en savoir plus je vous invite à visiter le site : www.dondovocytes.fr

 affiche-don-d-ovocytes-agence-de-la-biomedecine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s